Quels revêtements de sol choisir pour l’intérieur de votre maison ?

23 avril 20203730

Votre maison c’est votre cocon, l’endroit dans lequel vous passez le plus clair de votre temps. Impossible de compter le nombre de fois où vous foulez le sol de votre foyer : pieds nus, en pantoufles, en chaussures, seul(e), en tribu, avec les amis, la famille… Eh oui, une maison ça vit, ça bouge et vos sols en voient de toutes les couleurs ! À moins que ce soient eux qui vous fassent voir la vie en couleurs ? Une chose est sûre, vos choix en la matière déterminent l’ambiance de votre maison. Vous hésitez encore ? On vous conseille !

Tour d’horizon des revêtements de sol qui s’offrent à vous

Le carrelage, la star des revêtements de sol

Si le carrelage est en tête des ventes, ce n’est pas un hasard ; il a su se diversifier et son côté pratique nous séduit très souvent. Trois grands types existent : le carrelage en grès – le plus répandu (grès cérame) -, le carrelage en pierre naturelle travaillée (granit, ardoise, marbre, etc.) et le carrelage en terre cuite ou en argile cuit (tomettes, carreaux de ciment). Mieux encore, le carrelage a des possibilités infinies en matière de rendu : un carrelage en grès peut vous donner l’impression de carreaux de ciment très colorés, de parquet ou encore de marbre.

Différentes tailles et formes sont également proposées : dalles carrées classiques ou XXL, rectangulaires, en forme de tomettes, en écaille, en lames de parquet (classiques, à chevrons), etc.

Il peut être lisse ou texturé, spécial extérieur, grand passage, pièces humides, … La plupart des revêtements de sol sont caractérisés par un code qui permet d’identifier les caractéristiques techniques et la compatibilité du revêtement à l’usage : le classement UPEC

Ses avantages : le carrelage est plutôt résistant aux marques, aux rayures et aux chocs, il ne bouge pas dans le temps, il est ininflammable, il résiste à l’humidité, il est facile d’entretien et il se décline à l’infini.

Ses inconvénients : le carrelage peut donner une impression de froid. Si vos pieds sont frileux,  rien de mieux qu’un chauffage au sol.

Nos conseils d’utilisation : le carrelage s’adapte à toutes les pièces de vie, encore plus si vous avez un chauffage au sol.

Le stratifié, en tête derrière le carrelage

Par abus de langage on le nomme souvent « parquet stratifié » mais il ne contient pas de bois. Sa principale composante est en fait du panneau de fibre à densité moyenne ou forte (MDF ou HDF) et c’est son papier décor qui imite différents matériaux ou essences de bois mais qu’importe ?! Tout comme le carrelage, sa flexibilité vous offre un choix de décors presque illimité ! Effet bois, pierre ou métal, les rendus sont éblouissants de réalité et vous permettent toutes les folies créatives.

Les classements d’usage et le classement UPEC vous permettront de choisir le revêtement adapté à l’usage :

  • usage domestique / usage commercial / usage industriel ;
  • trafic modéré / trafic général / trafic élevé / trafic très élevé.

Ses avantages : le stratifié propose différents motifs et coloris, il est esthétique, son système clipsable en pose flottante en fait l’allié des bricoleurs juniors. Il est facile d’entretien, il peut être résistant à l’humidité selon sa composition. Il est aussi bon marché.

Ses inconvénients : le stratifié n’est pas aussi résistant aux chocs, à l’humidité et au temps que le parquet massif ou contrecollé car il est moins épais. De ce fait, il nécessite une sous-couche d’isolation phonique et il ne peut pas être rénové/poncé. Il peut craindre l’eau.

Nos conseils d’utilisation : le stratifié de très bonne qualité et résistant à l’eau – tous les stratifiés ne le sont pas – peut convenir à toutes les pièces mais par souci de longévité, mieux vaut vous méfier des pièces à passages fréquents (entrée, salon, cuisine).

Les revêtements de sol souples : lino, liège et vinyle, le petit 3ème du podium qu’on n’attendait pas forcément

LE point commun de notre trio de tête ? Leur capacité à se décliner ! Le sol vinyle propose lui aussi des imitations de parquets en bois, de carreaux de ciment, de béton ciré et il se présente en rouleaux ou en carreaux souples (dalles ou lames). Des points communs qu’il a d’ailleurs avec le linoléum et le liège.

Si les apparences autrefois vieillottes du vinyle et du lino les ont longtemps fait tomber en désuétude, aujourd’hui ils reviennent sur le devant de la scène et particulièrement le vinyle ! Bon à savoir : que vous optiez pour un « sol vinyle » ou un « sol PVC », c’est un choix similaire car seuls les procédés de fabrication changent mais la composition principale est le plastique.

Par contre, si le vinyle ou PVC est appelé à tort « lino », il ne faut pas le confondre avec le vrai linoléum qui, lui, est 100% naturel. Le lino se compose d’huile de lin, de craie, de résine avec des pigments naturels, d’un support en jute, de liège, de liège en poudre agglomérée, etc. Le liège est lui aussi 100% naturel – c’est l’écorce du chêne-liège – et, s’il est moins répandu, il est pourtant un revêtement idéal car très écologique sur de nombreux points.

Leurs avantages : les revêtements de sol souples se posent simplement, ils se déclinent en plusieurs coloris et motifs, ils sont modernes, ils sont plutôt faciles d’entretien (moins vrai pour le liège), ils résistent à l’humidité, ce sont de bons isolants phoniques et thermiques et, en ce qui concerne le liège et le lino, ils sont sains et recyclables. Les produits les plus récents en PVC sont aussi 100% recyclables.

Leurs inconvénients : du fait de leur épaisseur relative et de leurs composants, les revêtements de sol souples en plastique comme en fibres naturelles n’aiment pas vraiment les coups de talons, les tirages de meubles, les produits agressifs (acétone, dissolvant, etc.) ou encore le feu ; faites attention aux sources de chaleur vive et aux cigarettes. Ils nécessitent d’être posés sur un sol sans aspérités. Dernier point : toutes les qualités ne se valent pas selon l’affluence de vos passages.

Nos conseils d’utilisation : évitez le vinyle près des sources de chaleur (poêle à bois, cheminée) ou dans l’entrée – surtout si vous êtes une adepte des talons – et évitez le lino dans la salle de bains ainsi que dans la cuisine car il résiste très mal à l’humidité. Le liège, lui, résiste à l’humidité et au feu donc il peut s’inviter partout ! Pour votre salle de bains, préférez-le vinyle ou le liège en rouleaux pour éviter les infiltrations d’eau.

Le parquet, le vrai, massif ou contrecollé

Le parquet massif se compose d’une seule essence de bois à 100% : du chêne, du hêtre, du châtaignier, de l’acacia, du bambou, du wengé, etc. Le parquet contrecollé, lui, se compose de plusieurs couches et seule la première est intégralement composée de bois ; les autres couches se composent de résineux et de bois agglomérés. Dans les 2 cas, vous disposez d’un beau bois noble et c’est une vraie valeur ajoutée pour votre maison ! Au-delà des différentes essences de bois qui apportent des ambiances distinctes à votre intérieur, le format et la pose du parquet permettent aussi des variantes : en petites ou grandes lames, larges ou fines, à chevrons, en point de Hongrie, etc.

Ses avantages : le parquet apporte un aspect naturel et chaleureux inégalable à votre maison, il résiste dans le temps – un point de plus pour le parquet massif –, il offre une grande variété de choix, les rayures et les chocs peuvent se poncer pour une meilleure durabilité – c’est plus vrai sur du massif qui peut subir plusieurs ponçages – et il est isolant.

Ses inconvénients : le parquet massif peut venir à grincer s’il est mal cloué (solution en rénovation) – le bois travaille avec le temps –, le bois est un matériau qui demande un bon entretien et l’isolation phonique du contrecollé est relative.

Nos conseils d’utilisation : le vrai parquet est idéal partout et encore plus pour les pièces de vie (salon, salle-à-manger, couloirs) où le trafic est important. Pour les pièces humides, privilégiez les bois exotiques comme le bambou.

La moquette et ses dérivés modernes en fibres naturelles : sisal, jonc de mer, etc.

Comme le vinyle, on élimine souvent instinctivement la moquette de nos choix car on la considère encore ringarde mais elle ne l’est plus ! Elle a même sa place sur les plus grands salons de la maison dans sa version la plus « classique » et on le comprend. Désormais innovante, colorée, moderne, la moquette est aussi la star du confort. D’ailleurs quand on parle de moquette, dans sa définition moderne on parle aussi de revêtements stars comme le sisal, la fibre de coco, le jonc de mer, la jute ou encore la laine ! Vous avez donc le choix entre des moquettes en fibres synthétiques et des moquettes en fibres naturelles, en velours, bouclées ou imprimées, en dalles ou en rouleaux.

Ses avantages : la moquette est chaleureuse et idéale pour les pieds nus, elle est confortable, elle offre une isolation acoustique et thermique inégalable, elle ne glisse pas, elle est saine et non allergène – les acariens ne peuvent pas s’y développer, c’est prouvé –, certaines fibres végétales sont résistantes à l’eau et la moquette n’est pas si difficile d’entretien ; une aspiration régulière de la poussière et un nettoyage immédiat des taches vous offrent la tranquillité.

Ses inconvénients : la moquette demande à être aspirée fréquemment pour ôter les poussières – mais notez qu’elle assainit la pièce en les retenant –, elle a une durée de vie moyenne en ce qui concerne les fibres synthétiques et elle nécessite ponctuellement une shampouineuse à moquette.

Nos conseils d’utilisation : la moquette épaisse est l’alliée des pièces où l’effet cocooning est de rigueur : le salon et les chambres, surtout celles des enfants qui peuvent alors jouer sans se faire mal. Pour la salle de bains, privilégiez le jonc de mer pour sa grande résistance à l’eau. Pour les lieux de passage (entrée, couloirs, escaliers), les fibres naturelles sont idéales car faciles d’entretien et imperméables.

Le béton ciré

Si le carrelage, le vinyle, le stratifié imitent aujourd’hui tous le béton ciré c’est bien parce que ce revêtement de sol est très plébiscité ! Le béton ciré peut être satiné, mat ou brillant et il peut se constituer d’un mélange béton-quartz, teinté dans la masse, ou d’enduits fins vendus prêts à l’emploi. Ses textures et ses couleurs sont donc aussi variables. Vous pouvez le laisser dans sa version brute, grise, industrielle, comme vous pouvez lui donner une apparence plus claire, plus colorée ou même fantaisiste.

Ses avantages : le béton ciré est résistant et il se raye difficilement, il est hygiénique, il s’entretient facilement, il se décline pour s’adapter à toutes vos pièces, il conserve la chaleur – mieux que le carrelage – et, avec lui, vous n’avez pas de joints.

Ses inconvénients : le béton ciré peut être glissant du fait du vernis, son vernis est à renouveler dans le temps pour éviter que les taches ne s’incrustent dedans et il peut se fissurer du fait de l’évaporation de l’eau qu’il contient.

Nos conseils d’utilisation : le béton ciré peut s’inviter dans toute votre maison ! Cuisine, salle de bain, salon, chambres. En plus de son côté pratique, il est très esthétique.

Vous cherchez un revêtement de sol écologique et responsable ? Rendez-vous ICI pour découvrir nos conseils spécifiques en la matière !

Et du côté des tendances en revêtements de sol ?

Pour le carrelage, ce sont les carreaux XXL, le carrelage marbre et les carreaux de ciment qui ont à la côte

Les gros carreaux de carrelage donnent l’impression d’agrandir la surface de votre pièce et c’est bien plus moderne ! Côté matériau ? Le grès cérame a toujours autant de succès et ses multiples déclinaisons vous permettent d’obtenir tous les effets possibles. Si vous aimez le marbre ou les carreaux de ciment comme beaucoup, vous pouvez choisir l’authenticité ou les jolies imitations.

Côté parquet, le parquet chevrons et le parquet blanchi sont les rois des intérieurs

Là encore, avec un joli bois en version parquet massif ou contrecollé vous avez de quoi vous faire plaisir entre l’aspect brut, blanchi ou même vieilli. Pour la pose, on revient beaucoup au parquet chevrons à l’image des appartements Haussmannien. C’est chic et ça change une pièce ! D’ailleurs, d’autres types de revêtements peuvent eux aussi vous proposer ces effets de bois.

Votre coeur balance ? Optez pour un sol bi-matière ou bi-motif

Chaque revêtement de sol a son charme et si vous ne savez pas lequel choisir, permettez-vous d’en prendre deux pour une pièce. Le sol bi-matière peut-être une superbe idée pour délimiter une cuisine ouverte par exemple, avec des tomettes ou des carreaux de ciment et un beau parquet côté salle à manger/salon. L’effet est juste sublime et ça marche aussi avec le mélange des motifs ! Vous pouvez même créer des trompe-l’oeil. Une seule règle : casser les codes.

Les sols géométriques et/ou effet 3D

On pense aux petits carreaux noirs et blancs de quelques années auparavant mais pas que ! Les sols géométriques sont aussi colorés et beaucoup d’entre eux donnent un effet 3D à votre pièce. Un petit côté rétro assumé pour une impression visuelle chic et choc. Une chose est sûre, les codes du vintage n’ont pas fini d’envahir vos intérieurs.

Des touches de couleurs un peu partout

L’idée est de briser la monotonie et pour ça, plusieurs options : des touches de couleurs bien régulières ou apposées nonchalamment dans un joli parquet uni, voire même des dalles multicolores qui s’enchaînent sans forcément de logique. Là encore, la seule limite est celle de votre imagination et pour un intérieur qui dénote, c’est l’astuce idéale.

Les sols qui s’invitent sur le mur et jouent les prolongations sur l’extérieur

Les revêtements de sol intérieur sont parfois si beaux que ce serait dommage de les limiter à leur utilisation première, non ? Vous pouvez par exemple ouvrir votre salon sur l’extérieur s’il a de grandes baies vitrées et donner l’impression de le prolonger jusqu’à la terrasse. Toujours dans l’idée de casser les codes – c’est le maître mot de 2020 –, n’hésitez pas également à coller quelques tomettes de plus, carreaux de ciment ou autres sur le prolongement de votre mur.

Le revêtement de sol en cuir

C’est sûrement la tendance la plus improbable qu’on ait vu mais c’est possible ! Vous ne trouverez du revêtement de sol en cuir que très rarement mais quelques distributeurs en proposent. L’avantage du cuir ? C’est un produit de luxe qui donne un cachet inimitable à votre maison et un intérieur très cocooning. Si vous aimez l’exception, vous voilà servi(e).

Alors, quels revêtements de sols viendront sublimer votre maison ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *