DIY : comment faire sa maison à insectes

18 mai 20205090

Le 20 mai, c’est la Journée Mondiale des Abeilles* ! C’est donc l’occasion pour nous de leur faire un petit clin d’œil et de penser dès maintenant à leur confort d’été à elles aussi, mais pas que. En installant une maison à insectes à l’extérieur de votre maison, c’est tout un écosystème de petites bêtes toutes plus utiles les unes que les autres que vous allez pouvoir créer… Abeilles, coccinelles, araignées, papillons, chrysopes, etc. : des insectes qui peuvent s’avérer être des alliés de choix pour polliniser votre jardin et vous débarrasser des indésirables comme les pucerons ou les cochenilles.

La maison à insectes est donc un incontournable pour tout amoureux de la nature qui souhaite concevoir un jardin biologique et écologique ! C’est en plus un DIY très simple à réaliser en famille pour lequel du matériel de récupération et un peu d’imagination suffisent. Alors, prêt.e à vous lancer ?

Les matériaux et outils nécessaires pour faire une maison à insectes

Avant de vous lancer, assurez-vous de réunir tout le nécessaire pour construire le futur habitat de rêve de vos nouveaux voisins.

Côté outils, il vous faut en général ceux-ci : une scie à bois, une perceuse, une visseuse, un marteau, un mètre, des vis et des clous, des ciseaux ainsi qu’une agrafeuse murale. Prévoyez également une masse, pour planter votre cabane dans la terre, et éventuellement un niveau si vous ne voulez pas que votre maison à insectes ressemble à la Tour de Pise ;-).

Côté matériaux, misez sur ce que la nature peut vous offrir ou ce que vous pouvez récupérer par-ci par-là. Il vous faut des matériaux pour le cadre de la maison à insectes et des matériaux pour l’aménagement intérieur. Chaque type d’insecte a d’ailleurs ses préférences pour sa chambre, il va donc vous falloir mixer les aménagements intérieurs de chaque compartiment pour les attirer.

Les matériaux pour le cadre de votre maison à insectes

Rien de mieux que le bois ! Évitez le contre-plaqué ou l’aggloméré et choisissez de préférence des planches d’une essence de bois qui résistera au temps, comme le châtaignier, le douglas ou le mélèze. Le pin et le bois de palette font aussi très bien l’affaire.

Une fois les aménagements intérieurs finalisés, un peu de grillage à poule peut également vous être utile pour finaliser la devanture de votre maison à insectes.

Les matériaux pour attirer les insectes pollinisateurs, ceux qui favorisent la reproduction de vos plantations :

  • Pour les abeilles et guêpes solitaires ainsi que divers hyménoptères : des rondins de bois percés, des briques creuses remplies d’un mélange de paille et de terre glaise, des fagots de tiges creuses comme le bambou ou le roseau, des fagots de tiges à moelle comme le rosier ou le framboisier.
  • Pour leurs cousins les bourdons : une boite percée d’un trou d’environ 1 cm de diamètre, tapissée de sciure de bois, avec une planchette d’envol sous le trou (leur petit balcon privatif en quelque sorte).
  • Pour les papillons : des tiges de bois posées à verticale, à la façon d’une grille devant l’emplacement qui leur sera dédié.

Les matériaux pour attirer les insectes prédateurs, ceux qui mangent les indésirables qui nuisent à vos plantations :

maison_insectes_quels_materiaux_choisir
ⓒ Pinterest
  • Pour les chrysopes et les coccinelles : des pommes de pins (davantage pour les chrysopes) ou, pour plus d’intimité et au goût de tous, placez dans une boite percée de quelques fentes, des branchages, de la paille, du foin ou des fibres d’emballage (laine de bois fragmentée).
  • Pour les araignées : des tuiles cassées ou un tas de bois mort, très attrayant pour divers insectes xylophages également et les coccinelles.
  • Pour les perce-oreilles : des pots de fleurs percés en terre cuite, rempli de fibres de bois.
  • Pour les carabes : des morceaux de branches.
  • Pour les anthocoris : des feuilles mortes.

Vous envisagez une demeure à insectes grandiose ? N’hésitez pas à cumuler les différentes options d’aménagements intérieurs pour satisfaire pleinement toutes ces petites bêtes. Sinon, vous pouvez simplement faire des choix parmi leurs préférences respectives.

Les étapes de construction d’un foyer à insectes fait maison

Tout d’abord sachez qu’il n’existe a pas un seul type de maison à insectes mais plusieurs. Pas de panique donc si le vôtre finit par ressembler à une construction on ne peut plus originale qui mériterait d’être dans les annales des prouesses architecturales ;-).  Après tout, nos cabanes d’enfant ne ressemblaient pas à grand-chose mais qu’est-ce qu’on y était bien !

Cela dit, pour vous donner une idée de ce que pourrait être votre future maison à insectes, côté architecture cela ressemble le plus souvent à une cabane en bois qui s’étend sur la verticale et reste ouverte sur le devant. Tout simplement.

Première étape : dessinez votre villa à insectes de rêve et attribuez les chambres

C’est l’occasion, pourquoi pas, de faire un petit concours de dessin en famille ! Faites preuve d’imagination. Pensez également au nombre de chambres (compartiments) que vous voudriez – allez-vous opter pour une charmante demeure de luxe ou une paisible maison d’hôtes ? – et décidez de leur répartition (chambre 1 pour les abeilles, chambre 2 pour les coccinelles, etc.)

Deuxième étape : rendez le dessin de votre logis à insectes constructible

plan-maison-insectes_diy

Pour vous assurer de concevoir ce DIY sans encombre, il vous faut penser à la solidité et aux dimensions de votre future maison à insectes. Définissez la hauteur, la largeur et la profondeur de son cadre, puis le nombre d’étages et le nombre de compartiments que le cadre accueillera (ainsi que leurs dimensions respectives). Chaque étage peut bien sûr avoir un nombre de compartiments différents et chaque compartiment peut être plus ou moins grand (il en faut pour tous les goûts : des chambres single, des chambres double, des suites parentales…).

NB : n’oubliez pas le toit, il doit être suffisamment large pour mettre vos petits invités à l’abri.

Troisième étape : à vos outils, bâtissez votre maison à insectes !

Si vous avez la chance d’avoir une âme bricoleuse et charitable à domicile, c’est son moment de gloire. Sinon, c’est à vous de prendre en main votre premier chantier pour votre plus grande fierté. Coupez vos planches aux bonnes dimensions pour le cadre, le toit, les étages et les cloisons des compartiments, ainsi que pour les devantures de certains compartiments (comme celui des bourdons par exemple). Vissez, clouez, le tour est joué ! Vous ne savez pas par où commencer ? Retrouvez ici les étapes du montage de votre cabane à insectes ci-dessus.

Petite astuce : pour les compartiments intérieurs, des cagettes et des caisses en bois peuvent très bien faire l’affaire. Évitez les boîtes en carton qui risqueraient de prendre l’humidité.

Quatrième étape : aménagez l’intérieur des chambres de votre logis à insectes

Selon les insectes que vous souhaitez recevoir, aménagez simplement chaque compartiment avec les matériaux qui leur correspondent et ce, selon l’attribution des emplacements que vous avez définie à l’étape 1.

Cinquième étape : installez votre maison à insectes dans votre jardin

Tout comme pour votre maison de rêve – pour laquelle nous sommes à votre disposition pour vous conseiller –, l’implantation de la propriété de vos insectes ne doit pas se faire au hasard. Le mieux est de l’orienter au sud ou sud-est pour que le soleil puisse le réchauffer en journée et dos aux vents dominants (près d’un terrain en friche serait l’idéal).

Pour l’installation, pensez à surélever votre maison à insectes du sol pour la protéger de l’humidité (d’environ 30 cm). Pour cela, fixez simplement deux assez longs pieux de chaque côté de la cabane et plantez-les dans la terre.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à attendre sagement l’arrivée de vos invités pour commencer à observer tout ce petit monde cohabiter harmonieusement dans votre belle maison à insectes !

Quelques inspirations pour votre future maison à insectes

Source : Pinterest.

* Pourquoi une Journée Mondiale des Abeilles ?
C’est l’ONU et la FAO qui ont décidé de dédier chaque année cette journée du 20 mai aux abeilles, pour nous sensibiliser à leur préservation. Les abeilles sont de plus en plus exposées à de nombreux dangers (changements climatiques, monocultures, virus, parasites, etc.) et, au-delà de la production de miel qui baisse – 50% en moins en 20 ans –, c’est tout l’écosystème qui est mis en danger à mesure qu’elles sont impactées ! Eh oui, car leur rôle de pollinisatrice est essentiel pour préserver la nature, sa biodiversité et son équilibre.

Vous voulez aller plus loin en leur offrant le gîte ET le couvert ? Pensez à planter quelques plantes mellifères à l’extérieur de votre maison ! Les abeilles seront ravies de trouver une alimentation de choix chez vous, en plus du sublime hôtel à insectes dans lequel vous leur permettrez de trouver un peu de repos dans leurs journées bien chargées 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *