Décorez votre intérieur de façon durable

30 octobre 20193060

Construire une maison dans une logique de développement durable est notre mission et nous la prenons très à cœur. Aménager cette maison et la décorer de façon éco-responsable est de votre ressort.

La conscience écologique et économique est l’affaire de tous, à chaque étape de notre vie et à chaque étape de votre projet de construction ! Pour l’environnement, pour les futures générations, penser de façon durable, c’est aussi vous assurer d’instaurer dans votre maison un environnement sain pour vous et votre famille. Dans un monde où nous sommes confrontés en permanence à la pollution, d’autant plus en intérieur qu’en extérieur, assurez-vous de maximiser l’effet bien-être de votre foyer.

Des revêtements de sols, murs, en passant par le mobilier, le linge et les objets de décoration divers, nous vous guidons pas à pas pour vous aider à repérer les meilleures alternatives !

decoration-bois-salon-maison-des-compagnons

Tour d’horizon de la décoration durable

 « Décorer durablement ça veut dire quoi au juste ? » Bonne question !

Décorer votre intérieur de façon durable c’est :

  • Faire attention à ce que vos achats, vos actions, produisent sur l’environnement (fabrication, transport, émissions, etc.).
  • Faire attention à la qualité, aux compositions, à la provenance de vos matériaux.
  • Opter pour du mobilier sain, résistant au temps, réutilisable, intemporel.
  • Éviter de trop jeter, de consommer déraisonnablement.
  • Favoriser l’économie locale et/ou s’assurer des conditions de travail et de rémunération des artisans, peu importe leur pays d’origine (commerce équitable).
  • Penser aux alternatives pour personnaliser votre intérieur intelligemment.
  • Vous préserver et préserver les autres.

En bref, décorer de façon durable c’est bon pour vous, pour votre bien-être et celui de votre famille, pour les autres, pour l’environnement, pour l’économie, pour vos finances (vous pensez sur le long terme) et même pour gagner en créativité en cherchant d’autres alternatives que les choix courants, évidents mais peu responsables.

Depuis quelques années on parle beaucoup de « slow décoration » ; une tendance qui, au-delà du simple concept d’aménagement d’intérieur, s’apparente davantage à un mode de vie à part entière – tout comme le Hygge déjà abordé sur ce blog – prenant racine dans une démarche éco-responsable .

On retrouve dans la slow décoration des notions de décoration éco-éthique, de consommation raisonnée (slow) pour une production dans les règles du développement durable, de mobilier durable que l’on transforme, que l’on « upcycle » (surcycle / transforme) pour lui donner une nouvelle vie – on parle ici d’économie circulaire –, de DIY, d’artisanat, de matières naturelles et nobles (bois, lin, verre, carton), de tons naturels et d’une décoration épurée et fonctionnelle, une décoration plus naturelle.

Comment décorer de façon éco-responsable ?

1. Posez des bases naturelles pour vos sols et vos murs

Pour vos sols, privilégiez le parquet en lames de bois massif ou constituées de plusieurs couches d’essences différentes, tant qu’il s’agit de bois naturel et non transformé, issu de forêts gérées durablement.

Laissez de côté les parquets en bois exotiques au bilan écologique négatif.

Vous pouvez également opter les yeux fermés pour :

  • le liège, sous forme de dalles à clipser ou à coller. Il est issu d’une matière première renouvelable (l’écorce de certains arbres) bien que limitée.
  • le linoléum naturel (le « vrai » lino) qui n’a rien à voir avec les revêtements synthétiques bas de gamme qui abusent de son nom. Lui contient de l’huile de lin, de la poudre de liège et de bois, de la colophane, de la craie et des pigments, le tout fixé sur une toile de jute.

Tout comme le parquet en bois massif, leur rapport entretien / durabilité / écobilan est meilleur que tout autre revêtement. Attention tout de même au choix des colles !

Évitez les revêtements PVC (le « faux » lino) et les stratifiés qui émettent des COV – Composés Organiques Volatiles – et encore trop de formaldéhyde, ainsi que les moquettes synthétiques qui sont des nids à allergènes en plus d’émettre également, pour certaines, beaucoup de COV.

Méfiez-vous des alternatives courantes qui ne sont pas si anodines qu’elles en ont l’air. Si vous choisissez du carrelage, faites attention à leur provenance pour le coût écologique de leur transport. Enfin, en ce qui concerne les revêtements de type jonc de mer, sisal, moquette de laine, etc., leur rapport transport / pose / entretien / durabilité en donnent des bilans plutôt négatifs en réalité.

Concernant vos murs, là encore les solutions éco-responsables ne manquent pas.

  • Des peintures naturelles (ou bio), à ne pas confondre avec les peintures dites « écolos » qui n’ont pas les mêmes compositions. Les peintures naturelles – qui le sont à différents pourcentages selon la marque – favorisent les composants d’origine minérale et végétale au lieu des résines d’origine pétrochimique que l’on retrouve souvent.
  • Des peintures à l’argile. En plus d’être simples à utiliser, elles sont très saines pour l’environnement et pour votre maison ; très perméables à la vapeur d’eau, elles régulent incroyablement bien l’humidité ambiante de vos intérieurs et ne sont pas allergènes.
  • Des peintures à la pomme de terre (oui, oui !). Faites à partir de fécule de pommes de terre plus précisément, elles sont simples à concevoir, à appliquer, elles sont économiques et elles donnent à vos murs un effet de patine. Apprenez-en plus ici ici.
  • Des papiers peints en fibre naturelle (lin, liège, etc.) et à l’encre écologique. Là encore, faites attention aux provenances pour l’impact écologique et pour la colle nécessaire, préférez-la sans solvant, sans formaldéhyde, sans COV et sans résine de synthèse. Optez pour des colles à l’amidon végétal.

Notre astuce pratique, écologique et économique : le papier ingrain blanc que vous pouvez recouvrir de peinture bio. Vous pouvez également vous amuser à renforcer l’effet granité du papier avec des ocres naturelles qui, apposées à l’éponge ou au chiffon sur vos murs peints, seront du plus bel effet.

2. Meublez en pensant qualité, long terme et upcycling

brocante-quinconces-18-10-maison-des-compagnons
© http://www.bordeauxspray.fr

Le mieux pour meubler votre intérieur : chiner !

Dans les brocantes, chez vos parents, grands-parents, sur internet, l’offre de mobilier de seconde main ne manque pas. Vous n’êtes pas fan de l’effet « vintage » ? Soyez malin.e et faites appel à votre créativité. Poncez, repeignez, donnez à ces meubles de nouvelles fonctionnalités. Rien n’est plus satisfaisant que de voir et pouvoir se servir de ses propres œuvres au quotidien. Si vous n’avez pas l’inspiration ou pas le temps, beaucoup d’artisans proposent leurs services en restauration de mobilier ; vous aurez même le mérite de faire tourner l’économie locale en plus de participer à l’économie circulaire !

Si vous avez envie ou besoin de mobilier neuf, pas de souci : optez pour des matériaux écologiques.

Privilégiez des meubles en bois massif, en favorisant l’artisanat local de préférence. Vous pouvez aussi trouver du mobilier de qualité dans des enseignes spécialisées !

Veillez à ce que le bois utilisé soit issu de forêts gérées durablement, contrôlez la présence des labels labels FSC ou PEFC. Pensez aussi à vérifier que le meuble de vos rêves a un impact limité sur l’environnement durant tout son cycle de vie. L’Ecolabel Européen (NF 448 pour le mobilier en bois) et le label NF Environnement (NF217 pour l’ameublement divers) vous l’assurent tous deux.

Préférez des meubles naturels, non recouverts de substances chimiques (vernis, peintures, etc.). Évitez alors le contreplaqué et l’aggloméré qui excellent en matière de toxicité entre les colles, vernis et autres liants utilisés pour leur fabrication ; ils polluent l’air de vos intérieurs du fait des composés organiques volatils (COV).

Et pourquoi pas le carton ? Économique, solide, recyclable, biodégradable ; il cumule les bons points ! L’offre de mobilier en carton ne cesse de grandir tant cette alternative éco-responsable est excellente.

Pour meubler votre maison en toute conscience, n’hésitez pas à jeter un œil au classement de plusieurs offreurs, réalisé par Moralscore.

3. Optez pour une literie et du linge (de lit) sains

lit-naturel-bois-maison-des-compagnons
© laredoute.fr

On ne passe pas moins d’un tiers de notre vie à dormir. Cela mérite bien de s’attarder sur des choix écologiques et responsables pour votre lit !

Pour votre matelas, la meilleure option est sans conteste un matelas en latex 100% naturel. Vous le paierez un peu plus cher qu’un matelas classique mais votre investissement sera meilleur sur tous les plans : plus rentable et plus malin car un matelas en latex naturel a une meilleure résistance au temps, plus sain car le latex naturel est antifongique et anti-acariens.

Concernant vos oreillers, optez pour des options naturelles et vegans. Là encore le latex naturel est une alternative très satisfaisante, aussi bien au niveau écologique qu’ergonomique. Vous pouvez aussi arrêter votre choix sur des oreillers en écales de sarrasin ou des oreillers en balles d’épeautre, tout aussi confortables et faciles d’entretien.

Le linge de lit éco-responsable a de quoi vous ravir également ! Lin, coton bio, soie, chanvre : ces matières naturelles ne nécessitent aucun pesticide pour leur production. N’hésitez pas à vous ruer dessus pour vos parures de lit, vos rideaux et vos tapis.

4. Décorez malin et responsable

© regardsetmaisons.blogspot.com

Pour vos objets de décoration divers, là encore pensez upcycling et DIY (Do It Yourself). On vous donne quelques idées déco naturelles et faites maison ici et . Libre à vous de faire appel à votre propre imagination et/ou de vous inspirer sur Internet, dans des magazines déco, autour de vous, pour remanier les idées à votre sauce et de façon éco-responsable.

Évitez les matières plastiques et synthétiques pour vos objets de décoration. Vous pouvez là encore opter pour du bois, du carton, du verre, du marbre, du grès, de la pierre, du coton bio, du lin, etc.

Attention aux pièges. Par exemple le rotin a beau être naturel et très tendance en ameublement/décoration, son impact écologique n’est pas très bon puisqu’il est le plus souvent importé d’Asie. Dans ce cas optez plutôt pour l’osier – vous aurez plus de chance d’en trouver avec une origine française – et offrez-vous quelques beaux paniers naturels et écologiques ; ils s’utilisent et se réutilisent à l’infini.

Adoptez des plantes vertes, grasses et autres fleurs. Rien n’est plus naturel et écologique comme décoration et elles peuvent vous aider à combattre la pollution atmosphérique de votre intérieur ! Apprenez à vous servir du végétal pour améliorer votre environnement.

Notre astuce en plus : optez pour des fleurs séchées que vous pourrez garder toute l’année.

Comme pour le mobilier, en matière de décoration le mieux est de récupérer des objets que vous aviez déjà et/ou que vous avez chinés puis de les customiser.

Pensez aussi au troc ! Quelques sites proposent l’échange d’objets entre particuliers.

Enfin, quand vous partez en vadrouille, en vacances, c’est également l’occasion de revenir avec des souvenirs utiles pour votre décoration, produits localement.

Avec ces différentes sources d’approvisionnement, soyez sûr(e) que votre décoration sera unique, comme vous !

5. Éclairez sans trop consommer

© Etsy

Dernier point mais non des moindres, pensez aux ampoules LED basse consommation pour l’éclairage de votre maison. On pourrait vous dire de vous éclairer à la bougie mais ne poussons pas le bouchon trop loin… !

Vous souhaitez pousser plus loin votre démarche de développement durable ? Pensez aux énergies renouvelables pour alimenter votre maison. Pour cela, n’hésitez pas à en faire part à vos interlocuteurs de La Maison des Compagnons pour discuter des dernières solutions en la matière !

Vous l’aurez compris, décorer de façon naturelle, éthique et limiter l’impact écologique de votre maison ainsi que votre exposition à des substances nuisibles au quotidien, ce n’est pas si compliqué ! Les alternatives qui se présentent à vous sont loin d’être limitées. Alors, prêt.e à vous lancer ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *