Rendre votre piscine la plus écologique possible, c’est simple !

30 juillet 20204620

La chaleur caniculaire ne s’est pas fait attendre trop longtemps cet été et si nous sommes tous ravis d’avoir de belles journées ensoleillées, un tel climat nous donnerait bien envie de faire quelques plongeons à domicile, pas vous ? Aujourd’hui, on va donc parler piscine et surtout piscine écologique ! À vous les longues sessions de farniente au bord de l’eau, les longueurs en nage papillon et les boulets de canon. On vous propose de vous faire plaisir avec une belle piscine aussi douce pour vous que pour l’environnement grâce à quelques bonnes idées. En plus, c’est bon pour vos économies ;-).

Quelles solutions pour une piscine à faible impact écologique ?

Les professionnels de la piscine en France planchent sur le sujet depuis un bon moment et aujourd’hui déjà, la piscine basse consommation est plus qu’une réalité ; qui plus est, accessible à tous ! Le but : vous faire économiser de l’eau et de l’énergie. Mieux encore : d’ici 2023, la première norme environnementale du secteur de la piscine devrait même voir le jour pour vous permettre de repérer au premier coup d’œil le choix de piscine le plus écologique pour votre maison.

En attendant et pour y voir plus clair dès maintenant, découvrez les astuces et innovations en matière de piscine pour limiter son impact environnemental. Parmi elles, des gestes simples du quotidien, des nouveaux revêtements, des traitements plus naturels, des équipements de chauffage/de filtration éco-friendly et le summum : les piscines naturelles.

Mais au fait, quel est l’impact écologique d’une piscine privée ? La Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP) parle d’impact carbone qu’elle estime à 200 kg de CO2 par an pour une piscine de 65 m3 – un aller/retour Paris/Lyon en voiture –, soit environ 1,2% de l’impact carbone global moyen d’un ménage français (16 400 kg de CO2 par an). Rien d’alarmant donc mais on peut toujours faire mieux pour se faire plaisir sans la moindre culpabilité !

Des revêtements de piscine écologiques et durables

Du côté des revêtements de piscine, vous connaissez sans doute déjà le très classique liner ou liner armé, l’enduit (pour les piscines en béton), le carrelage, etc. Cependant, du fait de leur durée de vie limitée – 10 ans pour le liner –  ce ne sont pas vraiment les plus écologiques mais heureusement, on a une bonne nouvelle ! Il existe désormais des solutions plus responsables et plus durables comme :

● Le revêtement de piscine en bois

Cette solution découverte chez o2pool vous permet de supprimer le liner en PVC sans perdre en étanchéité. Le bois massif installé au fond de votre piscine – du douglas français, certifié PEFC – a le mérite d’être un matériau moderne, design et respectueux de l’environnement dont l’étanchéité est inusable, offrant ainsi une vie de centenaire à votre piscine ! Une longévité incomparable pour une piscine à l’esthétique inégalable.

● Le revêtement de piscine avec une bâche en EPDM

Ce matériau a toujours beaucoup été utilisé pour les plans d’eau artificiels. Aujourd’hui, il s’invite aussi dans les piscines naturelles (dont nous vous parlons plus bas) mais pas que ! Vous pouvez très bien l’envisager dans votre piscine traditionnelle.

Ses avantages ? Ce type de bâche ne contient aucun élément toxique ou dangereux pour vous comme pour l’environnement – c’est le seul revêtement 100% écologique avec le bois –, elle a une durée de vie de 50 ans minimum et sa grande élasticité lui permet d’absorber les mouvements du terrain sans perdre en étanchéité. Mieux encore : si vous n’aimez pas le noir (le coloris par défaut de cette bâche), vous pouvez en plus personnaliser sa finition avec un enduit spécifique, lui aussi naturel.

Pour une piscine plus écologique, pensez aux économies d’eau

Pour faire des économies d’eau dans votre piscine, rien de plus simple : découvrez nos 3 solutions à mettre en place chez vous.

1. Ne videz pas entièrement votre piscine au moment de son hivernage

Pour limiter votre consommation d’eau pour votre piscine, nous vous conseillons de ne pas la vider entièrement avant l’hiver. Pour ce faire, vous avez le choix entre l’hivernage passif  ou l’hivernage actif.

● L’hivernage passif de votre piscine

Il consiste à vider suffisamment d’eau (mais pas tout) pour abaisser le niveau d’eau sous les skimmers, à couper la pompe de filtration – économies d’énergies en prime – et à utiliser des produits d’hivernage pour que l’eau reste propre en attendant le prochain redémarrage de votre piscine. À ce moment-là, il vous suffira d’ajouter de l’eau et de faire un bon traitement au chlore ou au sel… On vous en parle plus tard.

● L’hivernage actif de votre piscine

Il consiste, lui, à laisser le niveau d’eau tel quel, à couper la pompe à chaleur et à simplement faire tourner la pompe de filtration de votre piscine 1h par jour, pour deux raisons : éviter que l’eau ne gèle et mieux faire circuler les produits d’entretien d’hivernage. Le traitement nécessaire au redémarrage sera moins important.

NB : pour cette seconde option, nous vous conseillons d’opter pour une pompe de filtration à faible consommation d’énergie ou mieux encore, de choisir une filtration à énergie solaire (qui fonctionne même en hiver, oui !).

2. Optez pour un récupérateur d’eau de pluie pour remplir votre piscine

Pour remplir votre piscine écologique, autant utiliser l’eau fournie directement par les nuages. Les systèmes de récupération d’eau de pluie peuvent varier selon votre type de maison, le climat de votre région, vos besoins en eau, etc. Un professionnel peut déterminer la meilleure solution pour vous et parmi elles, celle qui est souvent recommandée est l’installation de cuves de récupération d’eau de pluie enterrées et en béton (avec filtres pour éliminer les feuilles et débris). Le béton régule le pH de l’eau de pluie, souvent acide – des traitements supplémentaires existent au besoin –, et le fait d’enterrer ces cuves permet de garder toute l’esthétique de votre beau jardin.

3. Couvrez votre piscine avec une bâche pour que l’eau ne s’évapore pas

Pour économiser l’eau de votre piscine, pensez également à la bâcher quand vous ne l’utilisez pas. Cela permet de limiter l’évaporation de l’eau, causée par le soleil et le vent. Vous pouvez même choisir une bâche thermique qui vous permet, elle, de faire d’une pierre de coups : économiser l’eau de votre piscine et économiser sur vos dépenses énergétiques pour la chauffer !

Chauffez et filtrez votre piscine tout en étant écoresponsable

On peut très bien rendre sa piscine plus écologique sans pour autant diminuer son plaisir. Vous aimez vous baigner dans une eau bien propre et bien chauffée ? Ça reste possible tout en diminuant votre impact sur l’environnement et sur votre portefeuille. On vient de parler de la bâche thermique – aussi appelée couverture solaire ou bâche à bulles – qui permet de capter la chaleur du soleil le jour et de maintenir la température de l’eau la nuit, voyons maintenant les autres options qui s’offrent à vous.

1. Chauffez votre piscine à l’énergie solaire

Plusieurs solutions sont possibles pour chauffer votre piscine naturellement et ainsi en profiter encore plus longtemps. Le chauffage solaire pour piscine peut se présenter sous forme de tapis solaire (ou moquette solaire), de pompe à chaleur (air/eau ou sol/eau) ou de panneaux solaires thermiques classiques ou hybrides. On vous explique tout.

● Les tapis solaires

Le plus souvent, il s’agit de tuyaux noirs à poser sur le sol et à brancher entre le système de filtration et le retour d’eau en piscine. Ils captent l’énergie solaire et réchauffent ainsi l’eau qui y circulent. Ils peuvent vous faire gagner 3 à 5 degrés, à condition que leur surface représente 30 à 60% de celle de votre piscine, pour maximiser leur efficacité.

● La pompe à chaleur pour piscine

De plus en plus répandue pour le chauffage des maisons comme pour celui des piscines, il existe également des pompes à chaleur qui permettent de chauffer les deux ! Et si la pompe à chaleur consomme certes de l’électricité pour fonctionner, son avantage est qu’elle ne se met en marche que quand la température extérieure chute.

● Les panneaux solaire thermiques (traditionnels) ou hybrides

Les panneaux solaires thermiques traditionnels chauffent uniquement l’eau de la piscine, les panneaux solaires hybrides – thermiques et photovoltaïques – chauffent l’eau de la piscine et produisent en même temps l’électricité nécessaire pour votre pompe de filtration. Dans les deux cas, vous faites un choix de chauffage écologique, dans le 2ème cas, vous vous offrez une piscine autonome en énergie !

2. Filtrez votre piscine efficacement et plus naturellement

● Les pompes de filtration écologiques

Pour le système de filtration de votre piscine, vous pouvez opter pour une pompe à énergie solaire – reliée à des panneaux photovoltaïques –, ou pour une pompe immergée qui puise dans les réservoirs d’eau de pluie pour créer des mouvements d’oxygénation (fonctionnement électrique).

● Un système pour automatiser le fonctionnement de votre pompe de filtration électrique

La plupart du temps, vous filtrez l’eau de votre piscine grâce à l’électricité et sans avoir besoin de tout changer, vous pouvez quand même réduire votre consommation énergétique. Il vous suffit d’automatiser le fonctionnement de votre pompe selon la température de l’eau ; plus elle est chaude, plus la pompe tourne et inversement.

● Le traitement de l’eau au sel plutôt qu’au chlore

Si le traitement chimique au chlore est encore très courant, aujourd’hui une excellente alternative existe avec le traitement au sel. Il s’agit en fait de pastilles de sel à mettre dans l’eau qui, grâce à un électrolyseur à basse tension placé à la sortie du filtre de votre piscine, sont transformées en chlore naturel. La bonne nouvelle : c’est un chlore qui ne produit aucun impact sur l’environnement !

● Le traitement de l’eau par UV-C

Aujourd’hui, vous avez également la possibilité de choisir un purificateur d’eau par UV-C pour assainir l’eau de votre piscine. Le principe est simple : le purificateur capte la lumière ultraviolette du soleil, stérilisante par nature (au niveau UV-C), pour désinfecter l’eau qui y pénètre en continu. Ce système de désinfection 100% naturel est capable à lui seul de tuer 99,9% des micro-organismes présents dans l’eau.

Notre astuce : surveillez aussi le pH de votre piscine ! Pour savoir quel traitement adopter et à quelle dose pour l’eau de votre piscine, le mieux est de contrôler régulièrement son taux de pH (son acidité) grâce à de simples languettes d’analyse à tremper dedans. Pourquoi ? Car si le pH n’est pas compris entre 7 et 7,4, les produits d’entretien deviennent moins efficaces alors au lieu d’en ajouter, mieux vaut d’abord utiliser des correcteurs de pH au besoin.

La piscine écologique par excellence : la piscine naturelle

Encore peu répandue en France, la piscine naturelle s’invite doucement dans vos maisons grâce à ses nombreuses qualités. Vous souhaitez implanter la piscine la plus écologique possible chez vous ? C’est un excellent choix. Son fonctionnement est totalement naturel et ne nécessite aucun produit chimique ; elle a simplement besoin de plantes et de soleil pour vous procurer une eau pure toute l’année. La piscine naturelle est en plus un véritable atout pour votre confort d’été puisque les végétaux qu’elle comprend permettent de rafraichir l’atmosphère autour de votre maison!

Elle fonctionne à travers 3 zones distinctes :

  • la zone de nage : l’espace le plus profond, où vous pouvez vous baigner ;
  • la zone de lagunage qui rassemble diverses plantes qui aident à filtrer et à assainir l’eau de baignade ;
  • et la zone de régénération, dans laquelle l’eau est désinfectée grâce à d’autres plantes et à leur oxygène et/ou grâce à un système de cascade qui brasse l’eau.

L’eau circule ainsi parmi ces différents niveaux pour vous garantir une zone de nage toujours saine et filtrée.

Vous êtes convaincu(e) ? Sachez qu’il existe désormais plusieurs piscinistes spécialisés en piscine naturelle et comme pour les piscines classiques, il en existe pour tous les goûts ! De la plus sauvage à la plus design, en forme de nage classique ou forme libre (bassin), vous pouvez vous faire plaisir sans lésiner sur l’esthétique de votre jardin.

piscine_naturelle_bassin_privé_maison
ⓒ aquatiss

Attention toutefois aux crèmes solaires et autres composants chimiques que vous pourriez introduire dans l’eau et qui viendraient nuire à l’équilibre instauré.

Bon à savoir : vous avez déjà une piscine et la piscine naturelle vous intéresse pour ses nombreuses vertus ? Faites appel à un pisciniste professionnel pour convertir simplement votre piscine classique. Il suffit en fait d’ajouter les deux autres bassins nécessaires – zone de régénération et zone de lagunage –, en annexe de la zone de nage déjà existante pour passer à une filtration et un assainissement 100% naturel. Et si vous aimez l’idée d’avoir un bassin naturel mais que vous ne voulez pas quitter la piscine traditionnelle, vous pouvez aussi passer à la piscine bi-eaux 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *